Consultant SEO et Développeur Web

Vous êtes ici : Nicolas Augé . com » Référencement SEO » Réflexion sur Penguin et l’outil Disavow

Réflexion sur Penguin et l’outil Disavow

Nov 21 2013

Hier soir, j’étais à l’AperoSEO avec la dream team du SEO High Level et j’en ai bien sûr profité pour discuter d’un sujet qui me tient actuellement à coeur : les emails envoyés pour demander la suppression ou la mise en NF d’un ou plusieurs liens.

Au passage, si vous ne connaissez pas encore la formation, je crois qu’il est grand temps que vous alliez faire un tour sur le site du SEO High Level.

Pourquoi est-ce que cela me tient à coeur ? La réponse est relativement simple puisqu’une société belge proposant des prestations SEO m’a contacté pour cette raison.

Pour ceux qui ont raté le tweet, je le remet ci-dessous.

Pour info, l’email est envoyé automatiquement à l’ensemble des éditeurs des sites qui sont présents au sein du netlinking du client.
 

Mon copain le Pingouin

Force est de constater que depuis l’arrivée de « l’algo » Penguin, le monde SEO a véritablement paniqué comme cela ne s’était pas produit depuis très longtemps.

Il était même question de ne plus faire de netlinking car ce serait trop dangereux. Autant dire que c’est d’une absurdité sans nom et pour ces personnes, je recommanderais la lecture de cet excellent article de Léonard Rodriguez ci-contre : qu’est-ce que le Netlinking et comment faire ?

Sans parler du fait qu’il n’est pas inconcevable d’être pénalisé à cause d’une optimisation du maillage interne trop conséquente, raisonner uniquement en terme de netlinking est trop simpliste et pas toujours objectif.
Non seulement, le nouveau prestataire aura tendance à rejeter la faute sur l’ancien mais ne pas traiter les backlinks un par un dans sa totalité est pour moi clairement un manque de professionnalisme.

En outre, il ne faut pas oublier qu’une pénalité Pingouin n’est pas une pénalité manuelle donc si un prestataire vous explique que vous êtes pénalisé par cet « algo » et qu’ensuite il vous parle de demande de réexamen, c’est qu’il y a un problème.
Vous n’êtes pas sans savoir que la seule possibilité de sortie de cette pénalité est algorithmique et ponctuelle, sous entendu qu’il faut attendre 1 voir 2 mises à jour de « l’algo », confère ce post, pour vérifier si la sortie est effective ou pas.
 

Mon copain le Prestataire

En prenant en compte ma vision du Pingouin expliqué ci-dessus, je ne peux donc pas rester de marbre quand on me demande d’effectuer un tel travail sans y mettre les formes.

Me demander de supprimer un lien ou le passer en NF en m’expliquant que si je ne m’exécute pas, la page où se trouve le lien ou carrément le site seront désavoués, c’est purement et simplement du chantage !

D’ailleurs que ce soit sur le fond ou sur la forme, je ne vois aucune explication ni aucune raison valide à effectuer ce travail gratuitement. Et d’après les tweets que j’ai pu lire, je ne suis pas le seul à avoir cette posture.

Donc ami Prestataire, je n’aurais qu’un conseil à vous donner : quand vous faites une telle demande, mettez-y la forme ! Ce n’est pas à l’éditeur de site de prendre la responsabilité d’une campagne de netlinking qui aurait échouée.

Lorsqu’un SEO publie un article au sein d’un site c’est en toute connaissance de cause, c’est exactement comme l’adage : « Nul n’est censé ignorer la loi ».
Là c’est pareil, aucun prestataire n’est censé ignorer les risques qu’il encourt lorsqu’il créé un lien.

Bon, je crois que j’ai fait le tour de la question me concernant et suffisamment expliqué ma vision des choses à ce propos, je vais donc m’arrêter là.

Alors, je terminerais cet article en posant la question : a-t-on besoin de menacer pour sortir d’une pénalité Pingouin ?

Cet article vous a plu ? Partagez-le !