Vous êtes ici : Nicolas Augé . com » Web » Mon retour sur THE event #QueDuWeb

Mon retour sur THE event #QueDuWeb

Juin 10 2015

C’est avec un grand plaisir que je vais vous parler de l’évènement du 4 juin 2015, à savoir l’event QueDuWeb. Donc pour ceux qui débarquent, voici l’adresse vers le site où vous trouverez toutes les infos relatives à l’event : queduweb.fr.

Un évènement avec du Webmarketing, du SEO et du SEM

Tout à commencé un beau jour de mars 2015 où j’ai eu l’opportunité d’être en mode « veille » sur Twitter et de répondre correctement à une question. Certains diront que j’ai été plus vite que mon ombre mais je pense que j’ai surtout eu beaucoup de chances dans l’histoire.

Toujours est-il que je me suis empressé de prendre ma place à -50% et quelques jours après de publier un article afin d’inciter le plus de monde à participer à l’event.

En route vers Deauville et Villers-sur-Mer

Après avoir demandé à droite et à gauche si quelqu’un pouvait me véhiculer jusqu’à Deauville, j’ai réussi à convaincre Mister Thomas Cubel de m’accompagner.

Départ effectué le mercredi 3 juin en après-midi en train avec la réservation de l’hôtel à Villers-sur-Mer. Donc pour ceux qui ne connaissent pas l’endroit, c’est à environ 2h de marche de la gare de Deauville/Trouville ! 😉

Entrée CID QueDuWeb iSwag

Entrée CID QueDuWeb iSwag

La marche sur la plage de Deauville à Villers-sur-Mer

La marche sur la plage de Deauville à Villers-sur-Mer

Oui oui nous avons marché, marché et marché pendant 20 minutes déjà pour essayer d’entrer dans le CID (Centre International de Deauville) afin de découvrir l’iSwag mais ce n’était plus possible !

Nous avons donc continuer notre chemin en marchant à destination de notre hôtel pendant 2h MAIS sur la plage à côté de la mer. C’était sympa !

Enfin arrivé dans notre charmant hôtel Ibis Styles, nous avons pu prendre un bon diner bien mérité après notre périple.

Et cerise sur le gâteau, nous avons profité de la soirée pour écouter le son de la mer pour être prêt le lendemain matin pour l’event QueDuWeb.

Je vous rassure tout de suite, nous avons choisi de prendre la navette pour nous rendre à Deauville et économiser de longues heures de marche ! xD

La journée QueDuWeb

Le 4 juin 2015 aux alentours de 9h, nous voici rendu à Deauville et pénétrons dans l’enceinte du CID. Premier constat : c’est encore plus grand à l’intérieur vu que c’est agencé sur plusieurs étages avec un sous-sol immense. Bref, j’ai sauté sur l’occasion pour faire un selfie avec les organisateurs de l’event Sylvain Peyronnet et Guillaume Peyronnet.

Bon allez c’est le moment de rentrer dans le vif du sujet, à savoir les conférences ! Petite remarque : je ne pense pas pouvoir mieux présenter les conférenciers que le site officiel alors je vous invite à y jeter un oeil : http://queduweb.fr/#speakers.

Growth Hacking : buzz ou vraie méthodologie ? Par Daniel Jarjoura

Ce que j’en ai pensé

Voici mon retour avec un petit clin d’oeil à Florian Marlin : pour moi le Growth Hacking n’est pas « Bullshit » car il s’inscrit dans une philosophie webmarketing, un courant de pensée, une vision qui met en avant cet aspect « cartésien ». Il n’y a pas d’invention, ni de nouveautés marketing dans ce concept car la différence se joue dans la façon d’appréhender le métier à mon humble avis.

Penser différemment, c’est souvent ce qui fait la différence entre une réussite et un échec, ainsi si le Growth Hacking permet d’optimiser tous les détails webmarketing pour arriver au succès, cela m’intéresse clairement ! 🙂

Le clustering au service du webmarketing. Par Julien Deneuville

Ce que j’en ai pensé

Petit préambule pour vous expliquer ce nouveau concept de conférence : l’exposé flash donne une dizaine de minutes à un conférencier pour parler d’un sujet particulier.

Je n’ai évidemment pas tout compris car il faudrait que j’applique cette méthode pour pouvoir l’assimiler mais Mister Julien Deneuville a été suffisamment synthétique pour aller à l’essentiel en 10 minutes.

Et voici le lien vers un article explicatif de Julien et les slides de la conférence : 3 exemples de Clustering pour les webmarketers.

Lisibilité, Visibilité, Hospitalité : le triptyque vertueux d’une stratégie digitale de marque pour les territoires et destinations ? Par Grégory Castel

Ce que j’en ai pensé

Grosse conférence et ne connaissant pas le conférencier, je ne savais pas à quoi m’attendre et je n’ai pas été déçu ! 🙂

L’enjeu du e-tourisme ou du tourisme numérique est clairement une affaire « politique » où se mêle comme d’habitude un certain retard de l’Europe face aux autres continents et plus précisément les USA.

Bref, j’ai appris plein de choses sur le domaine du tourisme alors merci Grégory.

Le référencement : l’arme fatale d’une stratégie e-marketing efficace. Par Lydia Arzour

Ce que j’en ai pensé

Je ne connaissais que très peu Lydia et j’ai découvert une présence sur scène avec une pointe d’humour qui n’est vraiment pas pour me déplaire.

Les slides effectuant le job notamment celles sur l’émotion et le point de vue de Lydia m’ont vraiment emballés. Je vais potasser ça avec enthousiasme pour améliorer les stratégies de contenu qui suscite l’émotion. Bon, je ne suis pas non plus un novice dans la notion de Content Marketing mais Lydia a eu le mérite de démontrer par A+B pourquoi ça fonctionne !

Bref, un beau retour sur les fondamentaux du marketing. Merci Lydia. 🙂

Qwant, un moteur de recherche différent, et pertinent. Par Eric Léandri

Ce que j’en ai pensé

Que dire ? Le charisme de MONSIEUR Léandri est à la hauteur de sa conférence : énorme ! Eric ne connait pas la langue de bois et n’hésites pas à dire son point de vue même si cela peut déranger de grands groupes mondiaux, notamment dans les télécommunications.

L’idée à retenir, c’est le positionnement de Qwant : pas de tracking, la vie privée et le search peuvent co-exister. D’ailleurs, Qwant se positionne comme un dénonciateur de l’utilisation de la data d’ordre privé et explique pourquoi il est tout à fait possible d’exister en tant que moteur de recherche sans la collecter.

Ainsi, il serait peut-être temps d’utiliser le moteur de recherche français Qwant et d’évangéliser les gens autour de nous à l’heure d’une certaine loi de renseignement et de la surveillance de masse.

Un lien vaut mieux qu’un long discours, je vous invite à lire les ressources à ce sujet sur la Quadrature du Net : https://www.laquadrature.net/fr/Vie_privee.

Le repas

Compte que c’est le moment de la pause déjeuner, pour les curieux et pour vous donner un aperçu de la qualité de l’event dans sa globalité, voici le menu du midi :

Plutôt sympa hein ! Et puis 1h30 pour se détendre, manger, sortir un peu voir le soleil et/ou la mer, c’est vraiment très agréable.

D’où vient et où va le référencement ? Par Olivier Andrieu

Ce que j’en ai pensé

Je dois avouer que j’ai aimé l’humour de notre pape international et je ne pense pas être le seul. Mais, j’ai surtout retenu qu’ Olivier Andrieu n’aime pas qu’on le prenne pour ce qu’il n’est pas et cela ne s’adresse pas uniquement à la firme de Mountain View.

Mais compte tenu du monopole de cette société en France, difficile de parler de ce qu’il se fait chez les autres moteurs de recherche.

Et le constat est édifiant quand on décortique la communication Googlienne et ce qu’il se passe réellement. Bref, ça fait toujours du bien de faire une rétrospective des évènements car je pense que cela permet de relativiser la domination de Google et ne pas oublier que ce ne sont que des êtres humains, jusqu’à preuve du contraire, qui travaillent et sont à la tête de cette multinationale qui fait tant parler d’elle !

Check list d’un audit SEO et cas concrets. Par Aurélien Delefosse

Ce que j’en ai pensé

Une conférence qui appelle au bon sens et pointe du doigt les choses à faire et à ne pas faire et ce même si vous êtes un gros site d’e-commerce !

Mister Aurélien Delefosse nous fait partager toute son expérience et n’hésites pas à glisser un mot sur l’utilisation des annuaires comme j’ai pu le faire dernièrement au sein de cet article : pourquoi les annuaires sont l’avenir du SEO ?

Cas pratique de pages dupliquées. Par Serge Esteves

Ce que j’en ai pensé

Un nouvel exposé flash de 10 minutes présenté par Serge Esteves et d’après ce que j’ai compris, il n’était pas censé être seul à la présentation.

Toujours est-il que le Monsieur s’en est admirablement bien sorti. Je pense avoir bien compris tous les tenants et les aboutissants de ce cas pratique et quel est le cheminement pour trouver d’où venait le problème mais également quelle a été la solution choisie.

Retour d’expérience : naissance du SEO dans un grand groupe. Par Jean-Benoît Moingt

Ce que j’en ai pensé

Je trouve cela toujours intéressant et enrichissant d’entendre le retour d’expérience d’un SEO au sein d’une entreprise que je qualifierais de « grand compte ». Et le moins que je puisse dire c’est que Jean-Benoît Moingt n’hésite pas à raconter ce qu’il a vécu et surtout les problèmes qu’il a eu pour faire comprendre l’intérêt d’effectuer un travail SEO à sa hiérarchie.

Cette évangélisation a d’ailleurs été effectuée au sein de tous les départements de la société mais elle n’a été possible que grâce aux résultats obtenus : ce n’est qu’en utilisant une méthode factuelle, donc beaucoup de travail au quotidien, que Jean-Benoit a réussi cet exploit.

Évidemment, Jean-Benoit a évoqué son travail d’analyse de logs avec quelques anecdotes bien sympas mais ce qui m’a surtout frappé, c’est qu’il faut réussir à collaborer efficacement avec tous les intervenants au quotidien. Bref, une aventure humaine avant tout ! 😉

Pour finir, j’en profite pour remercier Jean-Benoît Moingt d’avoir partagé son outil WatussiBox avec la communauté, je pense que cela a aidé pas mal de monde et mis l’analyse de logs sur le devant de la scène.

Étude de cas sur le Continuous Delivery chez Mappy. Par Maxime Legendre

Ce que j’en ai pensé

Dernier exposé flash de la journée, c’est Maxime Legendre qui s’y colle avec une écoute religieuse de la salle.

Le Continuous Delivery, méthode que je ne connaissais pas, a l’air très prometteuse avec cette touche d’automatisation qui me fait penser à certaines tâches de contrôle qualité que j’effectuais lorsque j’étais dans une société dans le domaine du e-business travel.

Mini débat sur Twitter à propos du fait que cette méthode est difficilement intégrable si elle n’est pas prévue en amont du développement web :

N’ayant jamais eu à intégrer ce genre de méthode, je ne sais trop quoi penser mais cela me semble toujours plus judicieux d’anticiper une fonctionnalité avant le dev.

Qu’est ce qu’un contenu de qualité ? Retour sur l’étude Webspam. Par Thomas Largillier

Ce que j’en ai pensé

Je peux dire sans trop m’avancer que c’est la conférence qu’on attendait tous avec impatience. 😀

Outre le fait d’avoir pu connaitre Thomas Largillier que je connaissais pas, cette conférence a pu dresser un premier bilan sur ce fameux contenu de « qualité » aux travers des analyses de l’étude et ça, ça n’a pas de prix. Bon oui, ça a effectivement eu un prix puisque beaucoup ont participé au crowdfunding, moi y compris, mais mon petit doigt me dit que cela va être bien plus intéressant ou pertinent pour notre profession que les-quelques-euros que nous avons donnés.

Si nous prenons les retours de cette étude couplés à ceux de l’étude sur les crtières du référencement (confère http://www.seo-factors.com/fr/), cela devrait nous donner du concret dans notre quotidien de SEO pour pouvoir évangéliser nos clients par exemple. 0:-)

Mon avis sur l’event

Une journée parfaite, cette 1ère session QueDuWeb a clairement mis la barre très haut. Ce que j’ai aimé, c’est le fait qu’il y ait beaucoup de pauses et suffisamment longues qui permettent entre autre de pouvoir échanger avec les participants. L’event m’a donc permis de rencontrer, de discuter et de faire connaissance avec bon nombre de confrères et consoeurs.

Ensuite, compte tenu de la chaleur à l’extérieur, je trouve que c’est agréable d’être en sous-sol même si la lumière du soleil peut effectivement manquer. D’ailleurs, respect aux organisateurs car mine de rien, ils sont restés 3 journées de suite en sous-sol.

Je ne reviendrais pas sur la qualité des conférences et le sérieux avec une bonne dose de bonne humeur des conférenciers car je pense que les tweets ci-dessus se suffissent à eux-mêmes.

Pour info, il y avait même un photographe pro de présent (c’est le côté star de ciné de Deauville ça) pour prendre en photo celles et ceux qui le souhaitaient et beaucoup se sont prêtés au jeu, moi y compris, compte tenu de la bonne ambiance de cette journée. Nous avons même eu la surprise de découvrir une gyroroue NinebotOne de chez NinebotFrance en action, confère ce tweet et celui-ci.

Globalement, un enrichissement personnel sur le plan webmarketing mais aussi un enrichissement « social » et quand je dis « social », je parle du bonheur de partager la journée avec tout ceux qui ont eu la possibilité d’être présent avec une mention spéciale à Thomas Cubel, mon compère de « galère ». 😉

Bref, j’ai à l’heure actuelle encore la tête à Deauville c’est vous dire comme cet event m’a/m’aura marqué ! Serais-je tombé amoureux de l’ambiance du CID/Deauville ou de l’ambiance de notre communauté lors de l’évènement QueDuWeb ?

A lire sur le même sujet

Cet article vous a plu ? Partagez-le !