Vous êtes ici : Nicolas Augé . com » Référencement SEO » Interview : Hervé d’Infini’click

Interview : Hervé d’Infini’click

Oct 23 2012

Qui est Hervé d’Infini’click et d’InfiniSearch ?

Après l’interview de Bertand alias Bertimus, j’ai l’honneur d’inviter Hervé, le pourvoyeur de liens de qualité de la communauté.

Connu pour son site portail InfiniSearch, Hervé effectue la création de site internet sur mesure, le référencement naturel et la conception de documents print & web par le biais de son agence Infini’click.

Il tient également un blog SEO qui est très pertinent et régulièrement alimenté.

Sois le bienvenu Hervé, depuis le temps que je rêvais de te faire parler au sein de mon humble blog ! 😉
 

image logo infiniclick

Pour commencer, peux-tu nous en dire plus sur ton parcours pro et comment tu es arrivé au SEO ?

La question piège par excellence mais je vais jouer le jeu, et tant pis si cela fait rire beaucoup de monde. 🙂

A la base, j’ai une formation comptable (oui vous avez bien lu). Dans la société où je travaillais avant, j’étais régulièrement détaché aux projets informatiques pour mon service. Lorsque la boîte a choisi de migrer son CRM sur SAP, j’ai participé pendant 2 ans au paramétrage et aux tests.

Et quand je parle de paramétrage, on ne faisait pas semblant. Il a fallu mettre les mains dans le cambouis car SAP est tout sauf simple. C’est une usine à gaz mais en très grande taille. C’est là que j’ai appris à me servir de SQL et à programmer tout un tas de script pour que le CRM corresponde à nos différents besoins. J’ai kiffé comme un fou pendant cette période.

Fort logiquement, quand je suis retourné à mon poste de comptable, je me suis ennuyé (pour ne pas être grossier).

J’ai donc commencé à réfléchir à créer ma société en 2004 et Infini’click a vu le jour en janvier 2005. Au départ, je ne faisais que de la création de sites Internet en HTML. D’abord pour des amis (et anciens collègues), ensuite pour des clients. Il a fallu que je me mette au PHP pour dynamiser les projets.

Ce n’est qu’en 2010 que j’ai accroché le SEO lorsque l’un de mes clients a souhaité améliorer les positions de son site. Au départ je pensais sous-traiter cette tâche puis je me suis dit que je n’étais pas plus idiot qu’un autre et je m’y suis collé. Toutefois, je reconnais que le développement reste la partie où je m’éclate le plus.
 

image logo infinisearch

Ensuite, tu as effectué récemment des modifications au sein de ton portail InfiniSearch, quelles en sont les raisons ?

La principale raison de ces changements est en rapport avec Panda. Non pas qu’InfiniSearch ait été touché mais davantage pour éviter d’avoir du contenu pauvre en quantité (surtout pour les coups de cœur).

Les autres raisons concernent l’attitude des SEO en général. Plus tu leur en donnes, plus ils se servent. Je pense qu’un cadre strict est nécessaire si je veux que le site tienne debout le plus longtemps possible. Comme chacun le sait, un annuairiste reste dépendant du bon vouloir de Google.

Parmi les principaux changements, il est possible d’ajouter des images, une vidéo ou de rédiger un résumé (cela me sert à limiter le DC entre les différentes pages). Le petit module météo n’a aucun intérêt si ce n’est accentuer le côté portail du site.

Pour le design, c’est juste un caprice de ma part car je me lasse très rapidement du visuel car j’ai le nez dessus pratiquement toute la journée.

J’ai également supprimé toute publicité sur le site et fait en sorte qu’il n’y ait que les liens du site publié sur la fiche dédiée. Aucun lien sortant ou pointant vers une autre fiche n’apparait sur ces pages. Je préfère travailler le maillage interne autrement que de renvoyer les visiteurs vers des sites concurrents.
 

Comment vois-tu l’avenir des « annuaires », « digglike » et « CP » compte tenu des récentes mises à jour de Google ?

Je ne suis pas dans les entrailles de Google, malheureusement. Je n’ai donc pas d’avis tranché sur le sujet. Je crois davantage en une gestion ultra rigoureuse du webmaster.

Je pense qu’il est important de gérer avec sévérité le DC, les pages supprimées en 404 (puisque que GG les gère n’importe comment), etc…

Cela réclame du boulot mais il est nécessaire pour que le site tienne debout. Cela n’évitera pas les surprises concoctées par GG mais cela limite les effets négatifs. Et pour observer les sites de mes confrères, il y en a un certains qui ont du pain sur la planche.
 

image logo infinisearch usa

Tu as récemment ouvert une version de ton portail InfiniSearch aux anglophones, quel est le bilan actuel ?

Aucun bilan puisque le site est ouvert depuis à peine un mois. Il faut laisser le temps faire son job et que je le référence, ce que je suis en train de faire actuellement en l’inscrivant dans des annuaires et en négociant des échanges de liens.

Julien (Le Juge) m’avait prévenu : tant que le site n’aura pas de PR, il y a peu de chances que les SEO américains s’intéressent à mon site. Je dois attendre la prochaine GG danse pour voir ce que cela va donner.

Mais l’aventure me plait bien. Comme on dit wait and see. 😉
 

Comment fais-tu pour ouvrir et gérer autant de services tout en t’occupant de ta clientèle et de ta famille ?

Cela va sans doute te surprendre, mais je n’utilise qu’une seule admin pour gérer plus d’une dizaine de sites. Tu images le temps fou que je gagne en modération à ne changer que de menu plutôt que d’onglet.

Je n’ose pas penser à la perte de temps si mes sites tournaient sur WP ou Arfooo. 🙂

Chacun connaissant maintenant mon passé professionnel, j’en retire une organisation (trop) rigide qui me permet de gérer mon activité et ma vie personnelle sans trop de problème. D’ailleurs depuis quelques mois, je ne travaille quasiment plus le week-end. Je fais juste un peu de veille et de papotage sur Twitter et Skype.
 

Enfin, d’autres projets vont-ils voir le jour ?

Avec Didier (Littlebuzz), nous allons travailler sur un projet commun qui ne sera pas destiné pour une fois aux SEO. Je développe le site, Didier va s’occuper du mailing (voir marketing), on le référence ensemble et on partage les bénéfices. Il devrait voir le jour courant décembre 2012 pour être pleinement opérationnel en février/mars 2013.

Pour finir et en fonction de l’évolution d’InfiniSearch US, j’aurais peut-être d’autres idées à mettre en place. Je verrais ce que l’avenir me réserve.

Voilà c’est fini, j’en ai assez dit pour un dimanche. Je te remercie pour ton invitation. 😉

Cet article vous a plu ? Partagez-le !