Vous êtes ici : Nicolas Augé . com » Web » Curation : La course à l’information ?

Curation : La course à l’information ?

Déc 19 2012

Aujourd’hui, j’ai l’honneur d’inviter Caroline Viphakone au sein de mon blog qui est l’auteur de cet article sur la curation.

Elle est actuellement étudiante en communication et également webdesigner en freelance.

Pour finir, elle tient un blog disponible à cette adresse : http://www.moodytryme.com/blog
 

Qu’est-ce que la curation ?

Les outils de curation

Beaucoup d’outils en ligne ont vu le jour dans le but d’aider les community managers à « curater » l’information : je peux vous citer Storify, Scoop it, Paper.li, Montage ou encore Pearltrees.

logo scoop it

logo storify

Définition, méthodologie et acteurs de la curation

Dû à l’abondance d’information que l’on peut trouver sur Internet, sur un journal en ligne, sur un blog, via les réseaux sociaux … on se trouve dans la nécessité de faire le tri.

curation

Les moteurs de recherche sont les premiers outils qui font automatiquement la sélection pour nous, grâce à des algorithmes qui fournissent ensuite des résultats le plus proche de notre recherche.

Notre abonnement à des flux RSS, notre suivi d’une page Facebook ou d’un mot mis en hashtag sur Twitter, toutes ces manières permettent un tri automatisé de l’information qui nous intéresse.

tri information

L’individu peut à son tour maîtriser ses outils sans qu’ils lui apportent des contenus automatiquement, et décider ensuite d’éditorialiser l’information qu’il a trouvé avant de la diffuser à son tour.

En effet, l’autre aspect de la curation de contenu, c’est que l’internaute lambda devient à son tour éditeur, rédacteur – des termes empruntés aux domaines de l’édition et de la presse – autrement dit un « curator » . C’est l’individu qui devient média.

Du coup, les professionnels de l’information, journalistes, éditeurs, rédacteurs, se retrouvent en compétition avec des nouveaux venus, et doivent alors se montrer réactifs et visibles sur la Toile… Parfois au détriment de la qualité de l’information !
 

Une évolution de notre structure de connaissances

Critiques de la curation

On pourrait reprocher à la curation de contenus web ce recours à l’automatisation des outils en ligne, qui enlève du coup au lecteur la faculté intelligente de trier et de juger lui-même la qualité de l’information qu’il reçoit.

La capacité critique du lecteur est aussi remise en question par des professionnels de l’information, qui déplorent une détérioration de la qualité de cette information, jugée sur la base de l’intérêt du lecteur, de sa visibilité médiatique, et de résultats d’algorithmes.

En outre, cette pratique proche du « copier-coller » est critiquable au niveau du non-respect des droits de l’auteur qui a produit le contenu « curaté » de base.
 

La curation : une nouvelle forme de savoir

Sommes-nous devenus moins intelligents ?

En vérité, on peut se demander si notre manière d’apprendre et notre façon d’appréhender le savoir n’a pas simplement évolué.

Nous sommes dans un monde connecté avec un hyperchoix d’informations qu’il faut savoir maîtriser.

Aujourd’hui, on n’attend pas à ce qu’une personne connaisse un tas d’informations, non on attend d’elle qu’elle sache RECHERCHER l’information.

image cerveau connecte

La connaissance aujourd’hui tient à la capacité d’associer différentes données et de savoir les structurer.

Un peu comme notre cerveau qui fait des liens de neurone en neurone, ou bien la structure informationnelle du web où on va de site en site pour acquérir des savoirs.

Si vous voulez en savoir plus sur la curation de contenus, j’ai écrit tout un dossier que vous trouverez sur mon blog : La curation et de nouvelles pratiques de lecture.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !